<dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]


FORUM NC18 : Notre ville n'est pas un paradis sur terre sauf peut-être si vous aimer les histoire de dominations... de soumissions... alors là cette ville est faîte pour vous!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 28/10/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]   Dim 29 Oct - 17:49

Dans l'attente d'un maître
feat Subaru Nikishi
Depuis combien de temps Luinil était-elle dans ce refuge au juste, elle ne s’en souvenait plus exac-tement. Elle avait cessé de compter les jours et restait en retrait dans un coin de sa cage qui restait ouverte vu sa docilité, elle avait un regard vide la plupart du temps. Elle était trop sauvage, trop timide pour oser s’acclimater aux autres pets qu’il y avait ici. Elle voyait bon nombre de gens venir visiter si l’on puis dire le refuge et repartir avec certains de ses comparses mais elle…. Jamais quelqu’un ne la prendrait à son sens, trop sauvage, elle ne parlait pas et ne cherchait qu’à se cacher le plus possible ce n’est pas ainsi qu’elle serait repérée alors elle se mettait contre l’une des fenêtres du fond regardant d’un air vide l’extérieur. Attendant que les journées défilent simplement puis à la nuit tombée elle regagnait sa cage pour dormir.

Et puis un matin des gens vinrent s’approchant de sa cage à elle, ce qui était rare vu sa timidité elle ne disait rien peu habituée à voir des gens venir l’observée elle. Sans doute que certaine personne préférait des pets au tempérament calme voir effacé comme elle plutôt que des pets qui risquait de vouloir s’enfuir à tout bout de champs. Mais Luinil était aussi une jeune fille atteinte d’autisme les changements dans son quotidien pouvait provoquer des crises chez elle, c’était aussi l’une des rai-sons pour laquelle on l’a laissait tranquille au refuge. Il n’était pas rare de la retrouver recroquevillée sur elle-même à se balancer doucement comme là en voyant ses gens l’approcher, pour sans doute voir si elle convenait à leur goût.

Luinil les regardait un peu craintivement quelque part en les entendant parler mais perdue comme souvent dans son propre monde elle ne comprenait pas où plutôt n’entendait pas ce qui se disait. Mais ses gens parlaient avec une personne du refuge et d’elle surement mais il ne l’emmènerait sans doute pas avec eux qui voudrait d’un pet craintif comme elle. Certainement personne après tous cela faisait bien un an minimum qu’elle était ici du moins si ses calculs n’étaient pas faussés car elle avait arrêté de compter justement voilà bien longtemps.

Luinil ne put s’empêcher de soupirer distraitement rajustant ses cheveux dans un geste protecteur ou nerveux qui sait en voyant qu’ils s’approchaient de nouveau de sa cage que lui voulait-ils au juste. Elle n’aimait pas ne pas savoir cela la mettait mal à l’aise elle se sentait insécure ainsi. Se con-centrant sur les visiteurs pour tenter de comprendre ce qui se passait ils lui firent signe de sortir de sa cage ce qu’elle fit timidement sans vraiment comprendre se redressant un peu plus à présent qu’elle était hors de sa cage. Ils étaient là et la regardait limite sous toutes les coutures et elle ne comprenait toujours pas, elle n’était pas un animal de foire quoique vu ce que son propre père avait fait d’elle on pouvait se le demander à se souvenir ses yeux s’assombrir malgré elle.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 28/10/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]   Dim 17 Déc - 10:14

Subaru était toujours aussi renfermé et presque neutre. Ce qui inquiétait ses parents. Il était toujours resté proche d'eux et savait qu'il leur causait du soucis, même s'il s'efforçait de leur dire que tout allait bien et qu'il était remis. Mais le jeune homme avait un caractère complètement différent malheureusement et ses parents avaient du mal à s'en accommoder et surtout à l'accepter. De fait, ils cherchaient vraiment un moyen de le sortir de son enfermement et surtout de sa solitude, car depuis ce tragique événement, Subaru ne sortait que pour se rendre à son travail. Plus de sortie pour prendre un verre avec des amis, plus de sortie pour simplement profiter d'un coucher de soleil ou autre. Le jeune homme ne vivait qu'automatiquement, pour son travail sans vraiment s'inquiéter du reste, il ne profitait plus de rien malgré sa jeunesse. Ses parents décidèrent donc, ce matin-là, de sortir afin de lui trouver une compagnie. Non pas une petite amie ou autre mais ils avaient appris que des pets étaient en vente et bien qu'ils n'apprécient guère ce genre de pratique, ils s'étaient dit que confier la charge de l'une de ces pauvres créatures à leur fils lui ferait du bien.

Non seulement il ne serait plus seul et, ses parents le savaient, il s'en occuperait et ne la remettrait pas dehors mais en plus cela leur permettrait de sauver également l'une de ces hybrides de ce genre de prison horrible. Ils sortirent donc en direction d'une animalerie dont ils avaient notés l'adresse depuis internet et ce afin d'y entrer comme les autres potentiels clients pour dénicher la perle rare. Entrant, la mère de Subaru fut tout de suite mal à l'aise en voyant alors toutes ces pauvres bêtes en cage. Son mari la retint attendant un moment avant de la soutenir d'un bras autour de sa taille pour l'aider à continuer et marcher doucement dans les allées parmi les nombreux clients. Le vendeur vint très vite les voir afin d'avoir des précisions sur ce qu'ils recherchaient. Hésitants, les époux se regardèrent avant de finalement se décider.


-Eh bien....nous cherchons une jeune hybride pour notre fils. Nous pensons qu'aider l'une de celles-ci lui ferait du bien, d'avoir quelqu'un sur qui veiller et à protéger.

-Oh j'ai parfaitement la pet qu'il vous faut M'sieur Dame, venez je vous prie!

Ils suivirent alors l'homme jusqu'à l'une des cages pas très visible, ce dernier commençant à leur expliquer quelques précisions sur la jeune hybride, que c'était une lapine, autiste et assez complexe, mais qui demandait de fait un grand besoin de lien et surtout de stabilité, ainsi qu'une attache avec quelqu'un de préférence pour avoir ses repères. Le père, qui avait donné les critères au vendeur l'écoutait, un peu dépassé, alors que la mère elle était très attentive, connaissant bien son fils. La jeune femme demanda au vendeur s'ils pouvaient la voir et le vit ouvrir la cage pour que la jeune lapine en sorte.

-Oh comme elle est jolie!

-N'est-ce pas ? Et très docile et serviable, si ce n'est évidemment sa « maladie » qui la rend parfois un peu instable, mais si elle prend en votre fils un repère et une personne sur qui elle peut compter je vous assure que tout ira bien.


En fait le vendeur n'en savait strictement rien, mais il devait vendre c'était surtout cela. Donc il tentait de ne pas mentir sur le prix ou la marchandise mais en même temps d'atténuer tout cela histoire que la pilule passe mieux. Et puis s'il pouvait se débarrasser un peu de cette hybride ça n'était pas plus mal car c'était une marchandise dure à vendre.


Dernière édition par Subaru Nikishi le Mar 19 Déc - 22:09, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 28/10/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]   Lun 18 Déc - 20:29

Dans l'attente d'un maître
feat Subaru Nikishi
Luinil avait rougit lorsque la dame c’était exprimée pour dire qu’elle était mignonne. C’était bien la première fois que quelqu’un lui disait cela cependant Luinil était mal à l’aise ainsi au vu de ses gens cela la sortait de son petit quotidien et la rendait fébrile. Elle ne savait pas ce que l’on voulait d’elle et triturait maladroitement les bords de son haut en scrutant un peu les visiteurs et son regard tomba sur eux quelques instants elle cherchait à savoir s’il lui ferait du mal ou non. Timidement elle aurait si elle s’était écoutée voulu retourner se recroqueviller dans sa cage seule endroit sûr à ses yeux. Cependant si on l’avait fait sortir c’était pour qu’elle se montre alors docilement malgré son côté sauvage elle se tourna se montrant triturant sa tenue en un gestes nerveux mais rassurant pour elle.

Luinil timidement regardait un peu partout autour lorsque le propriétaire de l’animalerie la fit avancer avec ceux qui venait la chercher. Non elle était totalement perdue et n’aimait pas vraiment ça. Elle observait ce que se passait en continuant de triturer ses habits un peu perturbés par ce brusque changement dans sa petite vie. Cependant la femme lui souriait doucement et fugacement elle aurait cru revoir dans ce léger sourire celui que lui offrait sa mère avant qu’elle ne devienne ce que son père avait fait d’elle. La jeune lapine secoua la tête pour chasser ses souvenirs dérangeant de manière vive. Elle suivit les gens qui l’avait visiblement achetée et sortie dehors anxieuse n’ayant jamais remis le nez dehors depuis sa capture pour l’animalerie. Elle regardait partout peu rassurée un peu à l’image d’une petite fille apeurée alors qu’elle n’était plus une enfant.

A 19 ans, elle était d’une beauté rare avec ses attribues reçus de son hybridation avec un lapin angora albinos blanc. Enfin elle était assez belle, pour une jeune hybride … Enfin tout du moins assez pour pouvoir attiré quelques regards, du temps où elle était dans la boutique. Mais voilà son autisme les faisait fuir d’ordinaire, sauf ses nouveaux maîtres visiblement, ce qui l’étonnait un peu mais elle était trop intimidée d’être sortie et hors son élément pour y réfléchir plus en avant. Elle se contentait donc de les suivre faisant ses gestes qui lui était si familier et la rassurait un peu. Elle sursauta un peu lorsque la jeune femme lui parla doucement pour lui demander son prénom. Timidement d’une voix sans doute un peu craintive mais tout de même cristalline, elle prononça.


- Lu… Luinil madame….

Après cela, elle retourna dans son mutisme, peu habitué à se voir poser ainsi des questions. D’habitude, on la laissait dans son coin, dans cette cage isolée qu’on ne prenait pas la peine de fermer à clé puisqu’elle passait son temps recroquevillé dans un recoin de sa cage. Oh bien sûr, il fermait la cage mais pas à clé, s’il lui prenait l’envie de sortir de sa cage elle le pouvait après tous, elle n’irait pas bien loin à cause de son autisme.  L’insécurité dans un endroit inconnu l’empêchait de vouloir tenter de s’enfuit comme pouvait le tenter d’autres hybrides moins farouches que notre jeune lapine. Luinil espérait juste pouvoir trouver un semblant de stabilité là où l’on l’emmenait et une sécurité auprès de ses maitres. Ils semblaient gentils pas comme certains qu’elle voyait en de rares occasion maltraitée ceux de son espèce. Même le propriétaire avait la main leste avec certaines de ses propriétés qui était rebel.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 28/10/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]   Mar 19 Déc - 22:12


La mère de Subaru semblait déjà emballée, cette jeune fille – car elle se voyait mal la traiter en animal – était très jolie mais en plus elle semblait très douce et paisible, ce qui était parfait pour son fils. Elle connaissait son fils et savaient qu'il avait un côté protecteur et altruiste même s'il paraissait devenu plus froid et renfermé. L'idée de lui confier cette jeune hybride à protéger et surtout à aider l'aiderait sûrement lui-même. Il ne pouvait pas passer son temps seul, renfermé, à vivre simplement entre son travail et son appartement sans jamais voir d'autres personnes que ses parents ou alors peut-être un animal de compagnie, quoique ses parents doutent qu'il en ait acheté un. Il leur en avait parlé mais juste comme cela donc sans doute n'y avait-il encore aucun chat ou autre dans l'appartement. En plus il aurait une chambre pour la jeune femme, ses parents ayant les doubles de son appartement au cas où et l'ayant déjà visités, ils savaient que cette « surprise » aurait tout le confort nécessaire dans ce lieu. Car la mère le savait : une jeune fille avait besoin de son intimité tout de même !

Les parents écoutèrent un peu le vendeur et ses arguments de vente, qu'ils trouvèrent d'ailleurs un peu déplacés lorsqu'il commença à parler plus du physique de la jeune hybride. Le père l'interrompit, lui signifiant que ce n'est pas ce genre de chose qui intéressait leur fils et qu'il était donc inutile de parler de cela. Il s'éloigna avec le vendeur afin de préparer les papiers, le paiement etc et tout ce qui est utile pour la jeune hybride. La mère resta alors avec elle et souriait doucement essayant de rassurer la jeune femme en lui parlant doucement.


-Tu n'as pas à t'inquiéter mon enfant il ne t'arrivera rien rassure-toi. Nous sommes venu te chercher afin que tu puisse tenir compagnie à notre fils. C'est un jeune homme très gentil mais un peu triste et renfermé en ce moment....Nous espérons qu'il pourra aussi t'aider toi qui semble aussi très malheureuse...

Elle était bien trop polie pour oser parler clairement à la jeune fille de sa maladie et ne voulait d'ailleurs pas la blesser alors qu'elle était ignorante du passé de la petite lapine. Elle se tourna alors vers son époux qui revenait vers elles, montrant alors les papiers à sa compagne, afin qu'elle les lise soigneusement, acquiesçant avant de signer elle aussi et ranger les doubles dans son sac. Elle demanda alors ensuite au vendeur s'il n'aurait pas par hasard quelques vêtements pour la jeune fille, son fils ne possédant évidemment aucun atour féminin chez lui. Mais le vendeur répondit négativement.

-Désolé ma p'tite dame, mais hélas non, en revanche vous avez une très jolie boutique juste à côté qui est adapté à tous les hybrides, qui sont taillés sur mesure selon leurs attributs.

Remerciant le vendeur, les parents de Subaru le saluèrent avant d'inviter la jeune fille à les suivre doucement pour sortir de ce lieu horrible. Le père marchait un peu en avant alors que la mère restait auprès d'elle, afin de ne pas l'effrayer et de l'aider à avancer si jamais elle n'était pas en mesure d'avoir assez de force pour marcher seule. Elle sourit doucement à la petite hybride en lui demandant alors son prénom afin de la connaître un peu.

-C'est un très joli prénom Luinil. Notre fils s'appelle Subaru. Nous allons aller te chercher quelques vêtements et choses dont tu auras besoin pour les premiers jours, Subaru t'achètera la suite tu pourras lui dire ce qu'il te manquera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 28/10/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]   Mar 19 Déc - 22:13

Dans l'attente d'un maître
feat Subaru Nikishi
Luinil trouvait pour la première fois en ses gens, des personnes douces et accueillantes visiblement. L’homme lui parla ainsi de leur fils qui apparemment serait son maître, et à qui elle devrait tenir compagnie apparemment. Puis la gentille dame la guidait et essayait de la rassurer faisant attention à elle ce à quoi elle n‘était plus habituée, lorsqu’elle la complimenta pour son prénom la jeune lapine rougit doucement et la remercia d’un signe de tête timide. Elle comprit que là on l’amenait pour lui acheter des habits avant de l’emmener dans son nouveau chez elle en sommes. On ne pouvait effectivement pas dire qu’elle était dans une tenue très convenable actuellement, l’animalerie ne leur offrit pas de vêtement propre ou neuf. Ils entrèrent donc dans le magasin et se laissant guider par la dame vers les habits pour des jeunes filles. Luinil regardait partout plus habituée à cela et suivait docilement se laissant entraîner pour essayer des habits. Un peu à l’image d’une poupée de porcelaine, qui se faisait habillée sans rien dire le regard un peu dans le vague doucement. Elle regardait tout de même de manière timide et curieuse les vêtements et le rendu dans la glace les joues rosies de gêne.

Luinil n’était pas habituée à porter des habits aussi mignons qui lui donnait toute l’apparence d’une poupée. Elle se laissait faire ne sachant pas si cela allait et puis ce n’est pas elle qui allait choisir après tout elle était là car elle avait été achetée. Ses gens étaient cependant plus gentils avec elle que toute les personnes qu’elle avait rencontrées et plus gentil que son propre géniteur lors des dernières années passée avec lui c’était pour dire. La jeune lapine, se laissait donc faire sagement sans trop parler au point que l’on aurait pu penser qu’elle était muette si on ignorait son autisme du moins. Puis Luinil sursauta surprise lorsque la mère de son nouveau propriétaire lui demanda si tout allait bien. Réalisant que sa docilité et son regard pensif devait laisser à penser à cette gentille d’âme que cela n’allait pas. Ne voulant pas inquiété sans savoir pourquoi la femme devant elle qui était si gentille et soucieuse de son état la jeune lapine parla timidement.


- Ca… Ca va madame. Je… je vais bien…

Sa voix était si cristalline voir enfantine, surtout en provenance d’une douce jeune fille comme elle-même si elle avait pourtant 19 ans. Elle ne parlait pas souvent au vu de sa timidité extrême mais sa voix semblait être restée celle de la petite fille qu’elle avait été. Luinil observait la tenue qu’on lui avait enfilée, celle-ci lui faisait penser aux robes qu’elle portait autrefois dans la coupe la taille était soulignée d’une ceinture de soie noir qui enserrait sa fine taille. Elle tourna un peu dans la robe vaporeuse pour que la dame observe le rendue sur sa silhouette. Elle n’était pas très à l’aise dans cet endroit étranger mais la gentillesse de la mère de son maître la rassurait quelque peu stabilisant sa propension à paniquer et à finir en crise lorsqu’un élément inconnue bouleversait son quotidien. Elle était inquiète, certes elle paniquait un peu mais ils ne la brusquaient pas ce qui faisait qu’elle s’habituait un peu. Elle se sentait en sécurité du moins pas en danger immédiat ce qui aidait à ne pas ce qu’elle parte dans une de ses crises. Pour le moment au moins les parents de son maître l’avait assez mises à l’aise pour qu’elle garde son calme ce qui e soit était un exploit pour notre jeune lapine.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 28/10/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]   Mar 19 Déc - 22:24

Réponse ici

>> Appartement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
dans l'attente d'un maître [PV Subaru Nikishi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master's Neko : Orion's Town paradise :: ~ Le salon du Flood :: Archivage du Forum :: Berceau des RP-
Sauter vers: