<Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama] - Page 3


FORUM NC18 : Notre ville n'est pas un paradis sur terre sauf peut-être si vous aimer les histoire de dominations... de soumissions... alors là cette ville est faîte pour vous!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar
Localisation : près de Shama
Messages : 43
Date d'inscription : 09/01/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]   Mer 21 Fév - 8:22

Première arrivée au manoir Kentburry...
« O Fantaisie, emporte-moi sur tes ailes pour désennuyer ma tristesse !»

[Feat Shama]

Seiran avait malgré son inquiétude grandissante privilégié l’état de Shama avant tentant le plus possible de minimiser sa douleur en manipulant son aile pour la soignée surtout lorsqu’elle avait dit que cela la brûlait en effet cela pouvait la bruler après tous la peau fine de ses ailes était plus fragile que de la peau humaine et déjà que de l’eau chaude brûlait sur de la peau la  cela ne risquait pas de ne pas lui faire mal il fallait être réaliste mais il avait compris qu’elle n’était pas habituée à avoir mal aussi faisait-il son possible pour lui éviter une plus grosse douleur en sommes.

– Tout va bien Shama rassure toi, cela va passer la douleur je te le promet. On va soignez correctement ton aile et dans quelque jour elle sera comme neuve avec l’onguent que je t’ai mis il ne restera pas même une marque d’ici 15 jours. Par contre…

Seiran marqua une pause pesant le pour et le contre de ce qu’il allait dire en continuant de caresser la joue de l’oiselle de feu pour la rassurer et l’apaiser conscient que cette situation inédite lui avait comme qui dirait fait perdre de sa superbe et entrainé sur un terrain un eu plus inédit pour elle et donc par voie de conséquence déstabilisant et perturbant il fallait le dire clairement. Cette situation avait quelque peu changé la donne entre eux pour l’heure et il comptait en profiter pour lui montrer qu’il n’était pas son ennemi et qu’il voulait être son ami pour de bonnes intention ou raison si cela vous convient mieux dit ainsi. Peut-être que cela marcherait du moins il espérait y arriver.


– Je te le promet ton aile ne gardera aucune séquelle elle sera comme avant mais il va falloir à tout prix éviter de trop la bouger et de surtout mouiller le bandage. Je vais te laisser cet onguent tu en appliqueras sur ton aile blessée deux fois par jour et refera ton bandage au besoin tu viens me voir et je m’en occuperais moi-même cela ne me gêne pas mais je comprendrais que tu préfère le faire seule.  

Le jeune homme tentait toujours de l’apaiser du mieux qu’il le pouvait caressant sa joue et se montrant sous son jour de parfait prince charment, doux et attentionné malgré son inquiétude qui transparaissait plus que jamais mais qui avait pour conséquence  à défaut du reste de montrer la sincérité de ses intention à notre oiselle de feu. Pour le moment elle semblait accepter ses attentions sans doute due au fait qu’elle était inquiète sur l’état de son aile et encore sous le coup de ses émotions il valait mieux qu’il la remonte pour qu’elle se repose. Doucement il la souleva contre lui et embrassant son front la cala bien contre son torse en veillant à ne pas lui faire mal à ses ailes.  Seiran la monta donc doucement à l’étage et entra dans la chambre de ladite demoiselle pour la déposer en douceur sur son lit. Il caressa sa joue doucement et y déposa un léger baiser.

– Tu devrais te reposer un peu cela te fera du bien et si tu as besoin appel un domestique au besoin  ils t’aideront d’accord ?    

Seiran  se redressa un peu et se dirigea pour refermer la fenêtre de la chambre de la jeune oiselle car la pluie commençait à tomber fort et que l’orage commençait à zébrer le ciel en même temps que le premier coup de tonnerre retentit. Il soupira doucement la nuit ne serait pas calme avec un orage il ne dormirait que peu. Entendons-nous bien l’orage en sois ne lui faisait pas peur non mais il avait un sommeil léger et se réveillait à coup sur à chaque coup de tonnerre donc forcément il n’appréciait guère ses épisodes là. Il referma donc la fenêtre et voyant qu’elle ne semblait pas tranquille vient s’assoir près d’elle afin de la rassurer sur  le fait qu’il était normal lorsque l’orage grondait qu’on entende autant et qu’il y est des éclairs mais que cela ne durerait pas longtemps.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 08/01/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]   Mer 21 Fév - 18:09

Elle osait à peine effleurer son aile, comme si elle avait peur que de juste toucher le bandage ne tombe et d’empirer la brûlure qui était maintenant soignée. A bien y réfléchir, même elle aurait été incapable de se soigner….Elle n’avait même pas appris commencer soigner une simple coupure, alors que si on y pense, son maître ou sa maîtresse aurait pu se blesser et en bonne hybride elle aurait dû savoir s’en occuper. Mais apparemment cela n’avait pas été jugé nécessaire et de fait elle se retrouvait bêtement à se faire soigner et à pleurer car étant destabilisé par son état. Elle porta sa main à ses yeux en sentant toujours celle de son maître sur sa joue, voulant essayer d’essuyer le plus possible ses larmes, devant vraiment donner un spectacle ridicule à son maître. L’oiselle l’écouta alors la rassurer en lui disant que son aile ne porterait bientôt plus de trace de sa blessure. Elle regarde l’onguent, étonnée en demandant.

-Ca va…Vraiment guérir…avec ça ?

Elle se demandait si vraiment une simple pommade allait si bien réparer son aile. Cela lui semblait quand même irréel qu’une si petit chose soigne une aussi grande douleur. Mais elle acquiesça lorsqu’il lui demanda de ne pas bouger son aile pendant un moment, doutant de toute façon de pouvoir le faire vu son état. Une légère rougeur prit les joues de l’oiselle en se sentant à nouveau soulevée et en plus embrassée sur le front, n’osant le regarder tout en se laissant pourtant faire en se sachant blessée et un peu « fatiguée » par ces émotions. Et puis avec sa douleur, mieux valait qu’elle évite de bouger comme il le lui avait dit sous peine d’aggraver sa blessure. Elle se laissa donc porter, se retrouvant sur son lit et s’y callant comme elle peut avant d’entendre un léger bruit venant de la fenêtre qu’elle regarda. Elle n’aimait pas la pluie…Peut-être son côté Ara qui lui faisait aimer le soleil qui sait. Et puis le soleil était plus synonyme de gaiété. Elle soupira un peu avant de sursauter légèrement en voyant quelque chose barrer le ciel et un léger bruit se faire entendre, ne la rassurant pas. Elle devait être lisible car son maître vint près d’elle sur son lit pour lui expliquer qu’il s’agissait d’un orage, l’oiselle mordant légèrement sa lèvre d’avoir été si claire dans ses émotions .

-Ah…ça n’est rien…je n’ai juste pas l’habitude…De l’orage…

Ayant toujours plus ou moins vécu dans un laboratoire fermé et limité coupé du restant du monde puis dans une demeure pour très peu de temps, Shama n’avait pas vraiment un jour fait connaissance avec un orage. Bien sûr, elle savait ce que c’était, elle en avait déjà lu l’explication. Ces deux masses d’air chaud et froid qui se rencontrent et poum ! Oui elle avait l’explication scientifique mais entre ça et entendre véritablement le bruit d’un orage et voir les éclairs aussi éclatant dans le ciel. Assise sur son lit, elle observait son maître faire en silence, sentant son corps avoir un léger tremblement en entendant le tonnerre gronder mais au loin, encore seulement légèrement audible. Elle ne voulait pas passer pour une hybride ayant peur de la moindre chose, déjà qu’elle avait été destabilisée par cette blessure à l’aile et avait donc perdu sa retenue pendant quelques minutes – et qu’elle ne l’avait pas encore entièrement récupérée avec tout ça – elle ne voulait pas empirer la situation. Elle tenta donc de répondre qu’elle manquait juste d’habitude et que cela irait, contrôlant son angoisse….du moins jusqu’à ce qu’un coup de tonnerre plus violent car s’étant rapproché n’éclate tout en laissant un éclair déchirer le ciel. Elle sursauta alors, étouffant un cri en ramenant ses jambes contre elle, posant ses mains sur ses oreilles en refermant son aile valide autour d’elle, l’autre ne bougeant pas par réflexe à cause de la brûlure. Les yeux clos, elle se répétait mentalement que ça n’était rien de grave, que c’était juste un orage et que rien n’allait se passer dans la maison. Mais son corps continuait de trembler alors qu’elle retenait ses larmes, ne parvenant pas à s’apaiser. Peu de temps après, un second coup de tonnerre se fit entendre, tout aussi fort, la faisant crier avant qu’elle ne vienne s’agripper et se réfugier contre lui, littéralement morte de peur et ne contrôlant plus ses gestes. Elle cherchait juste un endroit où se réfugier et se calmer jusqu’à ce que l’orage passe, le perturbant sans doute un peu par un tel changement d’état, mais en même temps, elle ne pouvait pas elle-même tout maîtriser même si elle en donnait l’impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Localisation : près de Shama
Messages : 43
Date d'inscription : 09/01/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]   Jeu 22 Fév - 11:48

Première arrivée au manoir Kentburry...
« O Fantaisie, emporte-moi sur tes ailes pour désennuyer ma tristesse !»

[Feat Shama]

Si Seiran avait pu ne serait-ce que prévoir la tournure qu’allait prendre la situation il aurait ri au nez de la personne qui le lui aurait dit au vu des deux jours passer en compagnie de l’oiselle de feu. Il avait tout fait pour la rassurer sur son aile et lui expliquer à quoi servait le baume afin de la rassurer au mieux de ses possibilités. Il prit le temps aussi de lui montrer comment elle devrait faire pour se soigner ainsi elle n’aurait pas forcément à demander. Seiran remarqua bien vite que l’orage l’indisposait et il pouvait bien le comprendre il l’a rassura comme il peut et acquiesça quand elle s’expliqua.

– Je connais peu de personne qui apprécie vraiment cela en même temps. Ce n’est pas que cela me fasse peur mais j’ai toujours plus de mal à m’endormir le soir si il y a de l’orage car j’ai le sommeil plus que léger donc cela n’aide pas le bruit de l’orage alors je comprends tout à fait que cela soit dérangeant surtout si on est que peu familier à l’entendre.

Seiran n’avait juste pas prévue de se retrouver après un coup de tonnerre un peu plus fort avec la jeune oiselle de feu pressée contre lui et agrippée à son haut tout tremblante. Un peu pris au dépourvu il mit un temps avant de l’enlacer avec précaution pour ses ailes et aussi pour ne pas l’effrayer et caresser doucement ses cheveux pour ‘apaiser comme il le pouvait. Lui qui n’était que peu en contacte avec les filles alors là se retrouver avec que tout contre lui il ne savait pas trop comment agir mais il avait l’envie de la protéger tout de même son côté prince charmant va-t-on dire ? Doucement il caressa ses cheveux pour l’apaiser en lui murmurant des paroles rassurantes.


– Tout va bien ce n’était qu’un coup de tonnerre c’est passé. Il ne peut rien t’arriver ici tu es en sécurité d’accord ?

Le jeune homme tentait vainement pour ainsi dire de la calmer et de se montrer très rassurant. Réfléchissant il eut une idée mais ne savait pas trop comment elle la prendrait mais au point où il en était c’était sans doute l’option la plus valable qu’il pouvait trouver pour l’heure. Etant enfant c’est ainsi que sa mère l’apaisait alors il pouvait bien essayer avec Shama non ? Il se redressa en la gardant bien contre lui et sortit de la chambre l’emmenant dans la sienne mais que pour la traverser et atterrir dans le petit salon de musique ou trônait son piano à queue de conseil en bois laqué noir. Il s’installa doucement devant l’instrument majestueux et cala la jeune oiselle de feu tout contre lui en faisant attention car elle ne l’avait toujours pas lâchée mais de façon à pouvoir jouer un morceaux pour l’apaiser.

– Petit cela m’apaisait les soir d’orage et puis cela évitera que tu les entendes de trop le temps que tu puisses te calmer au moins et si tu veux que je reste près de toi se soir enfin dans la chambre au besoin je peux prendre un siège pour veiller.

Seiran posa ses mains sur le clavier et laissa ses doigts commencer à courir sur les touches pour entamer les première note d’une berceuse de Yiruma appeler "river flowing you", une musique qu’il avait toujours trouver apaisante et doucement il espérait qu’elle plairait à Shama et l’aiderait à se calmer mieux qu’il ne pourrait le faire car peut coutumier de cela même si il la gardait caler contre son torse et qu’il se sentit un peu gêner en la sentant ainsi collée à lui.

Codage par Libella sur Graphiorum
.com/]Graphiorum[/url]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 08/01/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]   Jeu 1 Mar - 21:26

Elle avait peur….Non finalement, elle était même terrifiée. Ce qui n’arrangeait pas son état déjà bien traumatisé par l’incident de la brûlure. Shama semblait complètement changée, mais pas tant que cela si on y réfléchissait bien. Elle avait déjà été choquée par sa blessure soudaine et cette douleur qu’elle n’avait jamais ressentie, ce qui l’avait pas mal secouée. Et maintenant voilà qu’une de ses craintes, liée encore à sa méconnaissance de la chose puisqu’elle n’avait jamais non plus connu d’orage, faisaient qu’elle était complètement sous le choc et perdue, devant une situation à laquelle elle n’avait jamais été confrontée et donc contre laquelle elle ne pouvait pas vraiment lutter ou se raisonner. Par instinct, de fait, elle avait cherché un moyen de se rassurer et se protéger en même temps, comme le ferait un oisillon perdu et effrayé, en se réfugiant contre la seule personne qui semblait être sûre et solide, à savoir son maître. Ce qui dû pas mal le choquer pour le coup, Shama n’étant pas encore en moyen de mesurer toute la portée de la situation, mais rassurez-vous une fois apaisée elle aura largement le temps de se remettre de cette soirée mouvementée et des gestes qu’elle avait pu avoir. Enfin espérons-le… Car il y avait fort à parier qu’elle veuille aussi s’enterrer vivante sous la couette de son lit, morte de honte pour ne plus jamais en sortir.

Bref, elle était maintenant donc agrippée à son maître comme à une planche de salut, seule personne pour elle capable de l’aider sur le moment. D’ailleurs, Seiran devait parfaitement voir qu’elle n’était pas dans son état normal, elle tremblait comme une feuille, ses ailes, enfin son aile replier autour d’elle comme un signe de protection et ses larmes, qu’elle savait pourtant parfaitement dissimuler habituellement, coulaient presque librement sur ses joues. En fait, elle redevenait un peu comme une enfant devant ses premières peurs, sauf qu’elle était bien plus âgée mais ayant vécu un peu sous cloche. Elle sentit la main de son maître dans ses cheveux et tentant d’écouter ce qu’il disait pour s’apaiser, sa peur semblait incontrôlée et la forçant à continuer de trembler malgré sa raison. Elle ne contrôlait rien et c’était encore plus déstabilisant pour elle de fait, elle qui avait pour habitude de toujours tout contrôler. Elle se tint un peu plus à lui sous la surprise de se sentir soulevée, détournant ainsi ses pensées de l’orage sur le fait de ne pas savoir où il l’emmenait, ses joues encore couvertes de larmes rougissant légèrement malgré tout. Certains mécanismes sous la gêne ou le côté inhabituels des choses ne semblaient pas altérés.


-O…Où…Allons-nous…

L’oiselle avait difficilement articulé entre deux sanglots, restant pourtant lovée contre son maître en attendant de voir où ils allaient. Devant un piano apparemment, serrée contre lui à l’écouter jouer. Tout en se tenant encore à lui dans un geste pour se rassurer, elle l’écoutait doucement en regardant ses mains qui se mouvaient sur les touches noires et ivoires.

-C’est joli….

Elle laissa échapper ces quelques mots aux premières notes. Si Shama aimait les livres, la littérature pour laquelle elle avait une préférence, elle aimait aussi les arts et la musique en faisait partie, même si elle n’avait jamais pu beaucoup en écouter vu sa vie passée. Elle écoutait donc calmement, ses larmes se calmant peu à peu même si elle restait tremblante, son cœur ayant d’ailleurs aussi accéléré ses battements, son inconscient semblant prendre en compte, lui, qu’elle était tout contre Seiran et se tenait même à lui, contrairement à son inconscient qui semblait vouloir occulter tout cela pour le moment. Les légères rougeurs de ses joues semblèrent s’accentuer un peu à sa proposition, tout ce qu’il y a de plus correcte, pour la nuit. Mais elle n’était pas rassurée de rester seule…..Sa peur l’emportant toujours elle acquiesça doucement en réponse, se tenant encore à lui en fermant les yeux et posant son visage contre lui, contre son cou, écoutant la musique, alors que ses tremblements s’arrêtaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Localisation : près de Shama
Messages : 43
Date d'inscription : 09/01/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]   Ven 2 Mar - 11:54

Première arrivée au manoir Kentburry...
« O Fantaisie, emporte-moi sur tes ailes pour désennuyer ma tristesse !»

[Feat Shama]

Seiran avait bien conscience que la jeune oiselle de feu n’était pas très rassurée, elle ne devait guère avoir eue l’occasion d‘entendre des orages aux vu de sa forte réaction qui il devait bien l’avouer l’avait fort surpris sur le coup. Mais en bon jeune homme de bonne famille il tenta de la rassurer du mieux qu’il pouvait en laissant de côté le fait qu’elle était totalement collée à lui ce n’était pas le plus important pour l’heure. Le jeune homme tentait de la calmer et de l’apaiser avec des paroles rassurantes tout en passant sa main dans ses cheveux, mais il la sentait plus que tremblante et se décida à tenter de lui changer les idées à sa manière et donc la souleva doucement dans ses bras. Lorsqu’elle lui demanda où il l’emmenait il lui sourit rassurant et lui expliqué que c’était une surprise. De faite en la laissant s’interroger sur ou ils allaient il continuait son chemin jusqu’à ses appartements pour les traverser et accéder au salon de musique ou trônait son majestueux piano à queue de concert. Cadeau de sa ère pour ses 8 ans d’ailleurs. Seïran s’installa avec la jeune fille calée contre lui mais de sorte qu’il puisse jouer et doucement entama le morceau qui lui trottait en tête ses derniers temps à savoir River flow in you. Entendant la jeune oiselle dire que c’était joli il sourit continuant de jouer pour la distraire.

– J’ aime beaucoup ce morceaux c’est ma mère qui me l’a appris alors que j’étais tout petit. En plus il est assez calme et pas très dur au final une fois qu’on le connait dirons-nous. Certains morceaux sont bien plus techniques et durs dans l’apprentissage et pourtant tout aussi magnifique à jouer. J’aime beaucoup la sonorité du piano mais encore plus celle du violon bien que je sois moins bon à mon sens. [b]

Seiran termina donc le morceau tout en la sentant se calmer et commença donc un nouveau morceaux cette fois plus technique mais qui pourrait tout autant lui plaire et lui ferait oublier l’orage et lui permettrait de s’apaiser encore un peu plus. Fantaisie Impromptu-Chopin. Tout en laissant ses doigts courir souplement et de manière légère jusqu’à effleure avec délicatesse les touches noires et ivoire du clavier du piano on aurait pu penser à un vent aérien tant on avait l’impression que ses doigts n’effleuraient qu’à peine les touches. Lorsqu’il lui proposa en gentleman de rester dans la pièce avec elle pour cette nuit il la vit accepter bien qu’elle sembla gênée au vu de ses rougeurs mais il évita le sujet ne voulant pas la mettre mal à l’aise car elle avait été assez éprouvée pour la journée à son sens.


[b] – Très bien je resterais avec toi dans la pièce pour cette nuit tu n’auras qu’à me prévenir quand tu voudras aller te reposer en ce cas.


Eh oui Seïran ne voulait pas la forcer à y aller de suite en la sachant encore sous le choc il préférait continuer à jouer son morceau tout en lui parlant attentif à ce qu’elle se calme totalement vu qu’elle était nichée contre lui. Non pas que cela lui déplaise non mais il n’était pas vraiment coutumier de se retrouver avec collée à lui une jeune fille même hybride qui avait son visage niché dans son coup. Certes il était un jeune homme éduqué et n’allait donc pas ce jeter sur elle comme le ferait sans doute certain hommes ce n’étaient ni dans son éducation ni dans ses manières mais son self contrôle était quand même mis à rude épreuve dans une situation inconnu et il la masquait pour ne pas la faire paniquer plus qu’elle ne l’était déjà. Il ne voulait pas l’effrayer tout simplement. La sentant s’apaiser il continua néanmoins à jouer encore un peu en prêtant attention aux coups de tonnerre qu’il masquait de sa musique voulant patienter jusqu’à ce qu’ils soient plus faibles avant de l’emmener se coucher c’était à son sens préférable pour éviter une nouvelle panique alors qu’elle semblait enfin s’apaiser.

– Est-ce que tu veux une tisane pour t’aider à dormir ? Cela finira de te détendre un peu.

Seiran attendit sa réponse sans cesser de jouer pour qu’elle continue de rester calme et n’entende pas les coups de tonnerres. Il savait que lui s’en prendrait une mais il ne savait pas si elle en voudrait une ou non donc autant lui poser la question non ? Une fois l’aval de la demoiselle donné il fit venir un serviteur et lui demanda donc deux tisanes avant de reprendre la musique en veillant à ce que Shama reste calme il ne voulait pas non plus la revoir paniquer peut habituer à faire face à cela donc forcément il se sentait plus à l’aise en la voyant calme ou en colère limite que paniquée comme elle l’avait été.

Codage par Libella sur Graphiorum
.com/]Graphiorum[/url]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 08/01/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]   Ven 30 Mar - 18:30

La situation pouvait sembler étrange à toute personne connaissant un peu la relation conflictuelle habituelle entre ces deux personnes, surtout s’ils n’avaient pas vu la partie précédente, à savoir le stress causé, pour l’oiselle, par cet orage impromptu. Oui Shama était fière, ne comptant que sur elle-même et s’occupant surtout de se protéger, de ne pas s’attacher pour éviter justement de souffrir à cause d’une trahison ou d’une douleur causée par un tiers. Mais ce qu’il fallait bien comprendre c’est que là, elle était comme un oisillon face à un danger méconnu. Comme déjà expliqué, elle n’avait pour ainsi dire jamais connu l’orage, de fait, il lui fallait faire face à un danger, non imminent certes, mais à une inquiétude qu’elle ne connaissait pas et n’avait jamais expérimenté, elle avait donc là besoin de quelqu’un pour la soutenir. Elle avait eu besoin de se rattacher à quelqu’un pour ne pas perdre totalement son calme, quoique que cela était déjà tout de même un peu fait au vu de la peur qu’elle avait ressentie. Elle se laissa même transporter et mettre contre lui sans résistance, preuve qu’elle était bien loin d’être dans son état de tous les jours. Elle prendrait bien assez tôt conscience de son attitude et en serait suffisamment gênée plus tard, restons en pour le moment à son calme qui semblait revenir un peu au son du piano et au contact de son maître.
L’écoutant, elle ne fut pas plus étonnée que cela d’apprendre qu’il savait en jouer depuis petit. Les enfants de bonne famille apprenaient tôt les arts comme la musique, la littérature ou d’autres encore pour en faire des adultes accomplis. Quoique des fois c’était un peu trop poussé. Du moins du sens de l’oiselle, les enfants avaient aussi besoin de liberté, de profiter de leur enfance, elle en savait quelque chose puisqu’elle-même en avait été privée si l’on puit dire puisque cela n’avait été qu’apprentissage, docilité et silence pour elle. Elle restait donc lovée contre lui, les yeux clos, le visage posé contre son cou doucement, humant même un peu le parfum de son maître. C’était…étrange pour elle. Jamais elle n’avait sentit le parfum d’un homme même légèrement, c’était donc une odeur qu’elle découvrait et bien différente de celle d’une femme. Son ancienne maîtresse portait des parfums capiteux, entêtant, celui de Seiran était fort également mais…pas de la même manière. Par fort il fallait simplement comprendre masculin, logique c’était un homme. Son parfum était donc plus présent que celui d’une femme mais sans le côté négatif d’un parfum fort, il était marqué mais pas trop, présent mais pas entêtant, discret mais remarquable. C’était vraiment une découverte pour elle.

-Pour l’instant ça va…
La fatigue ne semblait pas se faire sentir encore pour le moment, elle n’était pas tout à fait calmée, complétement du moins donc ses nerfs n’avaient pas encore réceptionnés toute la fatigue que ses larmes et son stress avaient dû accumuler. Elle ne lâchait pourtant pas son maître, ses bras autour de lui et son visage contre son cou, l’écoutant lorsqu’il lui parlait et répondant doucement, montrant sans doute à Seiran une facette d’elle qu’il ne connaissait pas. Mais Shama pouvait, était même normalement, une jeune hybride douce, calme et chaleureuse, seulement dans ce monde douloureux et impitoyable, surtout pour une croisée ara, si elle se montrait trop gentille, elle finirait par se faire dévorer et dans l’histoire c’est elle qui souffrirait. Pourquoi ne pas compter sur quelqu’un pour la protéger ? On en revient à la situation citée plus haut : on peut se faire trahir par le premier venu, compter sur quelqu’un et mal finir parce qu’on se fait jeter et qu’on a désormais besoin de quelqu’un, puisqu’on ne sait plus faire seul. Shama préférait s’éviter ce désagrément.
-Ah…oui je veux bien merci
Elle rouvrit doucement les yeux en le regardant parler au serviteur, pensive en voyant ce dernier partir. Elle bougea légèrement pour se remettre convenablement sur son maître en le regardant jouer, attendant quelques minutes avant que le serviteur ne revienne. Elle le remercia et prit sa tasse, soufflant un peu dessus en restant assise contre Seiran en buvant doucement quelques gorgées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Localisation : près de Shama
Messages : 43
Date d'inscription : 09/01/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]   Mar 3 Avr - 22:07


Première arrivée au manoir Kentburry...
« O Fantaisie, emporte-moi sur tes ailes pour désennuyer ma tristesse !»

[Feat Shama]

Seiran n’avait de cesse de jouer pur détendre la jeune fille qu’il conservait contre lui doucement bien que peu habitué à être ainsi avec une fille sur lui son visage niché dans son cou mais il savait surtout qu’elle avait besoin de réconfort. De fait il se concentrait sur la manière de la rassurer acquiesçant lorsqu’elle lui dit qu’elle n’était pas fatiguée et qu’elle acceptait le thé. Il demanda donc à un serviteur qui partit chercher cela et leur ramena. Laissant Shama boire tranquillement il continuait de faire courir ses doigts sur les touches ivoires et noires du piano, au gré de l’inspiration des musiques qu’il jouait pour réconforter la jeune oiselle de feu. Les notes égrenaient des mélodies qui faisait oublier l’orage grondant dehors ce qui était le but recherché par Seïran après tout lorsqu’il l’avait emmenée ici non?

– ça va mieux Shama ? Si tu veux je peux t’apprendre quelques notes pour passer le temps vu que tu n’es pas fatiguée enfin seulement si cela te convient je ne veux pas te forcer non plus rassure toi c’est une simple proposition pour passer le temps.

Seiran cherchait bien sur, là encore à occuper l’esprit de la jeune fille, ses pensées au maximum afin de continuer de la tranquilliser, mais aussi de lui proposer une activité qui si celle-ci lui plaisait, elle pourrait la continuer lorsqu’elle le voudrait au vu de son goût pour la musique l’idée lui semblait un bon choix. Mais il ne voulait pas non plus l’y obliger ce n‘était p.as son but loin de là. Seïran savait pertinemment que lorsque l’on était face à une situation inconnue les réactions n’étaient pas toujours contrôlée, de fait c’est pour cela que malgré la surprise de l’attitude effrayée de Shama il se doutait plus où moins qu’une fois son esprit de nouveau comme à leur rencontre elle risquait d’être gênée et de vouloir se cacher sous sa couette de gêne. Or cela il ne le voulait pas, elle n’avait pas à avoir honte d’avoir été inquiétée par un orage alors qu’elle n’en avait jamais connue avant. C’était humain après tout et quoiqu’elle en pense elle l’était en partie elle aussi. Voilà pourquoi en lui proposant de lui enseigner le piano il espérait pouvoir permettre à notre jeune oiselle de feu de se reprendre et de se détache run peu de lui pour être simplement assise à ses côtés et ainsi limiter sa gêne du moins il l’espérait. Certes cela ne suffirait pas mais moins de temps elle passait dans ses bras et moins elle devrait en être gênée à son sens.


– Si cela t’intéresse je peux te donner des cours pur apprendre à jouer quelques notes et peut-être quelques morceau simple cela te ferait une autre occupation ici en plus tu semble beaucoup aimer la musique donc si cela te plait je n’y voit aucun problème mais à toi de voir je ne te force à rien.

Eh oui Seïran préférait bien insister sur e fait qu’il ne ‘y poussait pas et ne l’y obligerait pas afin que ce choix soit le sien. Il ne voulait pas lui donner des ordres, juste qu’elle puisse trouver une stabilité ici et avoir une vie plus agréable que ce qu’elle avait connue avant. Cela prendrait sans doute du temps, beaucoup de temps même de cela il en avait conscience mais il ferait tout pour que cela arriver un minimum et peut-être qu’avec le temps ils pourraient être ami il espérait vraiment que cela se fasse voir plus qui sait. Attendez comment ça plus ? Voilà qu’il se mettait à divaguer en même temps à la sentir collé ainsi à lui depuis tout à l’heure il ne pouvait pas nier qu’elle le troublait un peu trop mais il savait se tenir et heureusement d’ailleurs autrement il n’osait imaginer la réaction de Shama si il avait des réactions à son contacte cela pourrait devenir problématique en un sens il ne voulait pas l’effrayer.


Codage par Libella sur Graphiorum
.com/]Graphiorum[/url]





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première arrivée au manoir Kentburry [PV Shama]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Lutetia]Première arrivée.
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Le Manoir Oublié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master's Neko : Orion's Town paradise :: Rpg ~ Les extérieurs de la ville :: Résidences secondaires :: Manoir de Kentburry-
Sauter vers: